Le PS engage ses e-militants dans une campagne néthique. Et l'UMP ?

Standard

Le PS et la Segosphere ont décidé de respecter un minimum de règles durant la campagne sur le net. En se tenant notamment à une nethique, ils ouvrent le chemin à une e-communication politique respectueuse de la communauté virtuelle.

Côté UMP, on ne s’embête pas avec ce genre de considération. Une seule règle d’or, si c’est légal que ça rapporte de l’audience, on le fait et basta.

Rapide comparatif entre la e-stratégie de Sarkozy et celle de Ségolène :

  1. D’un côté, un site avec le nom du candidat sarkozy.fr/ de l’autre, desirdavenir.org qui ne pousse pas aussi loin le culte de la personnalité (ils n’ont pas choisi segolene.fr).
  2. À droite, de nombreux objets à l’effigie de Sarkozy en vente sur le site du candidat/ sur desirdavenir.org, aucun T-shirt ou porte-clé avec le portrait de Ségo…
  3. UMP : plus de 3 millions de sarkospam au compteur/ PS : nada.
  4. Récupération sauvage de n° de téléphone (via des votes de soutiens par sms notamment) sur le site sarkozy.fr/ chez Ségo, respect des données personnelles.
  5. Achat de noms d’opposants politiques via adwords pour Sarko/ Le PS s’est engagé à ne pas céder à ce genre pratique.
  6. Aucun bridage éthique pour sarkozy.fr/ engagement à suivre la nethique chez les pro-Ségo en ligne.

N’hésitez pas à compléter la liste. 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *