Arche de Zoé : 8 ans pour tout le monde et on en parle plus ?

« Huit ans de prison pour avoir abandonné un poste de directeur d’hôpital et être partis soigner des enfants en Afrique ? Ils ont tous été condamnés à la même peine sans aucune considération pour leur rôle respectif dans cette affaire ! » – Antonia Van Winkelberg, femme de Philippe, médecin bénévole condamné au Tchad.

Via Libération papier du jour.

Et on voudrait traduire en droit français cette décision de justice inique ? Et on fait comment pour transcrire dans un état de droit, une décision émanant d’un pays qui n’est pas un état de droit ?

L’une des pistes envisagées par la justice française serait de flanquer 8 ans à tout le monde, mais sans travaux forcés… Super. Bravo. Et la vraie justice dans tout ça (individualisée, proportionnée, juste et équitable), on la rend quand ?

Encore des vies brisées pour rien.

Invité au Protestomètre de Jean Lebrun sur France Culture

C’était dans son émission « Travaux Publics« , en direct de 18h30 à 19h30, au Cafe El Sur sur le boulevard St-Germain.

Pour l’émission en entier, c’est ici.

Sinon quelques extraits ci-dessous.

Sujets évoqués : le mini Traité, l’Arche de Zoé, le Tchad, les grèves et… Facebook.

Extraits Travaux Publics 5 nov 07

Arche de Zoe : itélé en infraction ?

Ca m’en a tout l’air. Et je ne suis pas certain que la chaîne tout info soit la seule.
Petit rappel de la loi :

Loi du 15 JUIN 2000 sur la protection de la présomption d’innocence
Article 35 ter
I. – Lorsqu’elle est réalisée sans l’accord de l’intéressé, la diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de l’image d’une personne identifiée ou identifiable mise en cause à l’occasion d’une procédure pénale mais n’ayant pas fait l’objet d’un jugement de condamnation et faisant apparaître, soit que cette personne porte des menottes ou entraves, soit qu’elle est placée en détention provisoire, est punie de 15000 euros d’amende.

Contrairement aux médias, je cacherai (en orange) les visages de ceux qui sont présumés innocents.

zoeITELE.jpg

Là, on voit les menottes (et les visages).
JT édition du matin d’Itélé, 2 nov. 07

zoeTF1.jpg

Là, les menottes sont floutées (mais les visages restent visibles).
JT de 20h de TF1, 1er nov. 07


On a vite fait de condamner les membres de l’Arche de Zoé. J’attendrai pour ma part qu’ils soient rapatriés et jugés ici avant de me prononcer. Une chose est sure, s’ils restent là-bas, ça ne sera qu’une parodie judiciaire. Pour le reste, ça serait pas mal que nos amis les médias respectent la législation française.

Arche de Zoé : Neufs français au Tchad lachés par la France ?

Bon, tout le monde y va de son mot. L’affaire n’est pourtant pas d’une limpidité absolue. Je ne me prononcerai d’ailleurs pas sur le fond de l’affaire et présumerai – on est pas nombreux à le faire – qu’ils sont innocents de ce dont on les accuse.

Ce qui m’importe ici, c’est que la France semble laisser ses ressortissants seuls face à la justice tchadienne. Et ça, ça m’inquiète.

D’abord parce les juges tchadiens sont peu connus pour leur indépendance ou leur sens de l’équité (qu’RSF ou Amnesty ont souvent épinglé).

Ensuite et surtout parce que c’est le président tchadien lui-même qui annonce la qualification des faits (« enlèvements ») et la sanction (qui sera « sévère ») avant même que sa justice ne tranche… Autant dire que nos ressortissants français sont condamnés d’avance.

Le chef de l’Etat tchadien a annoncé que « les auteurs (de l’opération) seront sévèrement sanctionnés« . Il a affirmé que les enfants avaient été « enlevés« *, qu’ils ne sont pas orphelins, contrairement à ce qu’affirme l’Arche de Zoé, qu’il a accusée d’avoir voulu les emmener en France « contre le gré de leurs parents ». via Le Monde du 27 oct. 07

* « enlevés » ? Les dizaines de parents qui attendaient à l’aéroport en France seraient donc tous des complices de kidnappeurs ?

Lorsque notre secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme, Rama Yade, martèle que l’opération de l’Arche de Zoé était « illégale » et « irresponsable » (ce qui n’est pas très présomption d’innocence entre nous), elle conforte (sur la forme) les autorités et l’opinion publique tchadienne…

Le résultat est prévisible, si ces Français restent là-bas, ce sera un lynchage judiciaire.

C’est pourquoi j’espère vraiment que le Quai d’Orsay va tout mettre en oeuvre pour les rapatrier au plus vite, afin qu’ils puissent s’expliquer devant nos tribunaux.

L’actuel gouvernement qui s’était tellement impliqué dans la libération des infirmières bulgares, lâchera-t-il ses propres ressortissants au Tchad ?