Tribu ka 2.0 ? Un nouveau site et deux fois plus de conneries.

Standard

Kémite en folieC’est le Nouvel Obs qui sort l’info aujourd’hui : Stellio Gilles Robert alias Kemi Seba relance un nouveau site après que son mouvement ait été dissous par Sarkozy. Le groupuscule sectaire, antisémite, négationniste, mais aussi raciste (antiblancs et antiarabes), s’était fait remarqué, il y a quelques mois déjà : lire ici le compte rendu que j’en avais fait à l’époque.

Le site en lui-même est tout simplement hallucinatoire. Seba est un écervelé qui joue au grand architecte interstellaire devant quelques paumés. Ses “théories”, toutes aussi foireuses les unes que les autres, lâchées avec un aplomb sans limite, sont hystériquement antisioniiiistes (comprendre ici antijuives) et dignes d’un nazi shooté au space cake.

Ca serait beaucoup plus drôle si certains n’étaient tentés par la prose style black pride de l’apprenti guru et notamment ceux qui suivent le candidat Dieudonné. C’est d’ailleurs et en partie grâce aux sites parrainés par Dieudo (lesogres.org, labanlieuesexprime.org, etc) que la Tribu ka a réussi sa percée dans les medias.

Bel incubateur, ce Dieudo.

Question méthode, Kemi Seba suit, à la lettre, les règles du parfait nazillon en herbe : briser les tabous antisémites, choquer, provoquer et en tirer les dividendes médiatiques – un peu la méthode éprouvée par Garaudy en son temps. C’est pas subtil, mais ça marche…

Et puis il y a son “programme” : “DESIONISATON, DEDOMMAGEMENT, RAPATRIEMENT“. Là, il faut vraiment être bien atteint… Surtout que c’est quasiment l’unique point de son plan magique. En gros, les juifs du monde seraient les responsables historiques de la souffrance noire des Egyptiens à nos jours. Et les juifs doivent aujourd’hui payer pour tout ça. On comprend “payer” au sens fric mais vu l’engin, on s’interroge.

Avec cette mention spéciale aux “Mendès France” esclavagistes, sommés de restituer tous leurs avoirs à … on ne sait pas trop (à Seba probablement puisque tout bon chef sectaire se doit de pomper du fric où il peut).

“Est-il besoin de rappeler à notre mémoire que les Pereire, les Gouin, les Eichtal, les Gradis, et autres Mendès-France, furent des grandes dynasties d’esclavagistes sionistes* qui ont fait fortune grâce au sang qu’ont versé les Noirs ?”

*Quel âne bâté, à l’époque de la Traite, le sionisme n’existait pas… à quoi bon.
J’avais fait ici un billet pour expliquer qui était cet ancêtre du nom de MF et qu’adorent décidément les extrémistes à bout d’arguments ou de projets. Tout est bon pour salir le nom du juif Mendès. Je ne vous dis pas comment c’est agréable. Bref, Gilles Robert, si tu lis ces lignes, ton dédommagement, tu te le mets.

Plus loin, le professeur Kémi nous explique doctement d’où lui vient sa haine du juif. Elle proviendrait d’une malédiction d’un scribe juif (la malédiction de Cham, je ne rigole pas), datant de 398 av. J.-C., inscrite dans la Thorah contre les blacks. En serait notamment résulté l’esclavage arabe et chrétienne. C’est fort, non ?

“Au cours de l’histoire, les juifs héritiers de la torah vont transmettre aux autres peuples le contenu de cette malédiction, résultant le fait que : Cette anathème servira de base idéologique pour massacrer le peuple (noir) kémite de son vrai nom et l’occire de l’histoire de l’humanité, à travers l’esclavage arabe dans un premier temps, puis chrétien par la suite.”

Franchement, il faut combien de neurones pour gober ça ? Ça ferait même pas une bonne série Z.
Il conclut son mini Kampf :

“Mais qu’il sache que le remerciement arrivera très bientôt, car prôner la suprématie des vôtres, votre prétendue élection divine, en nous maudissant dans le même livre, ne peut rester sans réponse.”

On attend avidement la réponse du docteur ès antisémitisme Gilles Robert.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *