Les dangers de la géolocalisation sur Twitter

En suivant le fil info dédié de Twitter sur les attentats de Bombay, j’ai découvert que l’on pouvait filtrer les recherches de « Tweets » (messages envoyés à Twitter) par zone géographique. Ce faisant, j’ai appliqué ce filtre à Paris où je vis et j’ai été scotché.
D’abord, je suis tombé sur des conversations très privées, de personnes ne semblant pas réaliser que d’autres qu’eux-mêmes et ceux qui les suivent, peuvent accéder.
Mais là où les choses me sont apparues ahurissantes, c’est la facilité avec laquelle, ceux qui tweetent (les Tweople ?) sont localisables, à quelques mètres près.
Et ça, ça peut-être très dangereux. Imaginez que vous écriviez un Tweet expliquant que vous êtes à votre boulot alors que vous en êtes très loin… Ça peut aussi briser des couples…
Et tout ça est à la portée du premier venu :
1. Vous établissez l’espace de recherche. Par exemple, tous les tweets dans un rayon de 15 km à Paris : http://search.twitter.com/search?=nearParis+within15km

2. Vous notez la latitude et la longitude du Tweet qui vous intéresse : 48.848969,2.367035

3. Vous copiez/collez directement ces chiffres dans Google Map :

Et hop. Pas plus compliqué que ça, vous savez où était la personne lorsqu’elle a envoyé son message… Alors faite bien gaffe lorsque vous tweetez. Signalez clairement que vous ne souhaitez pas être géolocalisable ou alors gardez en tête que votre message peut-être lu et positionné par des inconnus (qui ne vous veulent pas forcément du bien).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.