Interview sur les règles de l'AFP face aux réseaux sociaux – arretsurimage.net

Outre de fixer des règles très restrictives sur l’usage des réseaux sociaux, l’AFP interdit également d’utiliser Wikipédia comme source de documentation. Sur ce guideline, ma réaction :

Mais, pour le journaliste Tristan Mendès France, « hyperactif du net« , cet interdit qui frappe l’encyclopédie en ligne Wikipédia est une « absurdité« . L’AFP prive ainsi ses journalistes de « l’un des sites les mieux référencés sur le web« , dit-il en se basant sur le classement opéré par le moteur de recherche Google. « Les journalistes devraient pouvoir utiliser tous les nouveaux outils en leur appliquant les règles de base du journalisme (telles que le recoupement de l’information) », ajoute-t-il. Selon lui, il aurait été plus pertinent que la note de l’AFP « familiarise les journalistes de l’agence avec le nouvel environnement de l’info« , en leur donnant des « indices » plutôt que des « règles« . Prenant l’exemple de Twitter, il explique que le crédit à accorder à un tweet peut se mesurer à l’aune du profil de l’auteur, à ses abonnés et à ses abonnements, mais aussi à la date et au nombre de reprises.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.