La #Google Roulette du savoir

Les anciens savent que ce n’est pas parce qu’une réponse se trouve en haut des résultats de Google qu’elle est juste. J’en disais d’ailleurs un mot en évoquant « la mécanique du complot« .
Pourtant, selon une étude faite sur une centaine d’étudiants, 25% d’entre eux vont directement cliquer sur la première occurrence en pensant qu’elle est vraie, sans se soucier de la source.

Ça, ça revient à jouer à la roulette russe de l’info. Avec une forte chance de passer pour un neuneu. C’est un peu comme si on cherchait à trouver le nom de famille de quelqu’un qu’on a croisé la veille en boite et dont on ne se souvient plus que du prénom : Jean. Se fier aux premières réponse de Google reviendrait à l’appeler Jean Marc Morandini (3e occurence valide).

Bref, Google ne donne pas de réponses mais des suggestions. Et une suggestion n’est pas une vérité. Et il faut garder à l’esprit qu’une l’info sur le net ne vaut absolument rien sans la prise en compte de sa source et de son contexte.

Je ne dis pas ça pour toi lecteur éclairé. 😉

Posté via email de http://tristao.posterous.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.