La Fondation Raoul Follereau omet le passé antisémite de son idôle

Standard

Je remercie Aurel qui dans son commentaire m’a alerté de cette mention sur la revue antisémite “La Libre Parole” de 1936 que j’avais mis en ligne hier. Un détail qui m’avait échappé.

Vous connaissez au moins de nom Raoul Follereau, nom que porte la célèbre fondation qui lutte contre la lèpre.
Eh bien, voilà ce qu’on peut lire dans ce brûlot antisémite de 36 : 

“Raoul Follereau, président de l’Union Latine, mit son ardent talent à démasquer les machinations maçonniques dans le drame de Marseille qui coûta la vie à l’infortuné Roi de Yougoslavie. Son argumentation brillante fit une impression profonde sur l’assistance et c’est au milieu d’applaudissements répétés qu’il termina son implacable réquisitoire.��?

Follereau intervenait dans un meeting organisé par le Centre de Documentation et de Propagande d’Henri Coston, un illuminé d’extrême-droite. Aussi présent, Darquier de Pellepoix, tristement célèbre pour avoir notamment dirigé le Commissariat général aux questions juives. Bref, que du beau monde.
Et ça, la Fondation Raoul Follereau semble l’avoir omis dans sa présentation du “grand homme”.
Je vous mets ci-dessous le scan des deux pages qui parlent de Follereau. Ca mériterait une mise à jour de sa fiche wikipedia.
NB : ce n’est malheureusement pas un poisson d’avril…

Blum_La_libre_parole_0008.jpg.

Blum_La_libre_parole_0009.jpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *