Après la e-muraille de Chine, le e-rideau de fer russe ?

Standard

Ça fleure bon le repli sur soi. On ferme ses frontières. L’extérieur devient un autre que l’on craint, que l’on fantasme. Ça marche. Un temps. Cela fait un baille déjà que la Chine a mis sur pied son “bouclier d’or” autour du pays, organisant 5 gigantesques (et uniques) passages contrôlés pour toutes les données venant du dehors. Voilà maintenant que le nouveau gouvernement Poutine souhaite à son tour recouvrir le net russe d’un rideau de fer digital. Après la presse, et la télévision, l’internet russe risque de tomber entre des mains fortement idéologisées. La lutte contre l’extrémisme, la subversion, dont Poutine a une lecture très extensive, va se retrouver cote à cote avec la Chine, encore number one dans l’entaulage de cyber dissidents.

Peut-être l’occasion de rappeler le kit de RSF pour tout blogueur ou cyber dissident en zone hostile.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *