Quid d'Emmanuel ?

« Ce gamin est à moitié à nous, à moitié à eux », aurait dit le chef historique des FARC, Manuel Marulanda
Le Monde du 4 janvier 07

Cette phrase m’est revenue à l’esprit à la libération de Clara Rojas et Consuelo Gonzales. 3000 autres otages attendent encore dans l’enfer amazonien.
Les FARC ou l’horreur idéologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.