Chavez, le Yo-Yo et la Nintendo

Le parti de Chavez considère les jeux vidéos comme « la conséquence du capitalisme sauvage » et envisage l’interdiction de ceux qu’il considère comme « violents » autant dire contre-révolutionnaires.

Quelques jours auparavant, el presidente faisait la promotion du Yo-Yo et suggérait que la Nintendo poussait « à l’égoisme, à l’individualisme et à la violence ».

via http://games.slashdot.org

Posted via web from Tristao’s flux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.