Peut-on négocier avec le Hamas ?

C’est la question que je me pose en parcourant la Charte du Hamas.

Les initiatives, les prétendues solutions de paix et les conférences internationales préconisées pour régler la question palestinienne vont à l’encontre de la profession de foi du Mouvement de la Résistance Islamique.

Il n’y aura de solution à la cause palestinienne que par le jihad. Quant aux initiatives, propositions et autres confé­rences internationales, ce ne sont que pertes de temps et activités futiles. Le peuple [15] palestinien a trop d’honneur pour dilapider son avenir, son droit et son destin en activités futiles.

Super avec ça on va pouvoir s’assoir gentillement à la table de négociations… (et encore je vous épargne les passages concernant la destruction des juifs – trop cliché)

Ah et si on envisage des casques bleus ou une solution via l’ONU, mieux vaut bien lire ça avant qu’après :

Ils [les juifs ndm] ont préparé le terrain pour l’établissement de leur Etat et ce sont à leurs instigations qu’ont été créés l’ONU et le Conseil de sécurité pour remplacer la Société-des-Nations afin de gouverner le monde à travers eux.

Bon, de deux choses l’une : soit cette Charte c’est du vent et dans ce cas, le Hamas dit n’importe quoi et n’est pas crédible dans ce qu’il dit, soit cette Charte veut dire ce qu’il y a dedans et alors, le Hamas est une horreur idéologique.

Un petit dernier pour la route. Outre une mention aux Protocoles des sages de Sion (mais tout le monde s’en fout – trop cliché), on trouve ce magnifique trait de modernité :

[La femme] doit posséder un degré de conscience et de perception suffisant quant à la gestion des choses ménagères.

Celui qui a rédigé la Charte du Hamas devrait posséder un degré de conscience et de perception suffisant quant à la gestion de ses propres neurones, ce serait déjà un bon début.

Il faut faire la paix, vite. Tout le monde est choqué par les morts palestiniens. Israel doit cesser son action militaire, le pays a tout à perdre et rien à gagner.
Mais encore faut-il des interlocuteurs pour faire la paix. Le Hamas n’est pas la Palestine, et ne représente pas tous les palestiniens. Le Hamas pourrie la cause palestinienne. Faut voir ce qu’il inspire chez nous dans les manifs anti-guerre et/ou anti-Israélienne… On y retrouve des Kemi Seba, ou d’autres exaltés qui n’ont que la haine des Jus du monde à la bouche.

Je dis ça tout en sachant qu’il n’y a pas d’autres interlocuteurs et que le Hamas reste incontournable. Mais avouez qu’on a vu mieux comme partenaire de paix.

J’ajoute pour finir que le fait que le Hamas ait eu une légitimité démocratique, n’enlève rien à son projet politique et idéologique. Beaucoup de régimes peu sympathiques sont apparus au travers de processus parfaitement démocratiques. La démocratie est nécessaire, rarement suffisante. Elle était nécessaire au Hamas (pour se crédibiliser aux yeux du monde), mais pas suffisante pour la rendre fréquentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.