Crise financière et revival antisémite

Standard

Il y a un siècle étaient rédigés “Les Protocoles des Sages de Sion“. Ce monument de l’antisémitisme moderne, véritable matrice d’une partie des discours conspirationnistes contemporains, mettait en scène de vrais-faux sages juifs exposant leurs supposés plans de domination du monde : ” Nous créerons une crise économique universelle par tous les moyens détournés possibles et à l’aide de l’or qui est entre nos mains ” (3ème protocole) et ” [nous injecterons] le poison du libéralisme dans l’organisation des états ” (10 ème).
Cette figure du juif, grand argentier, force invisible de la finance internationale, est tenace. Elle refait surface à chaque fois que la démocratie est faible, doute d’elle-même, à chaque fois qu’une crise frappe.

En 1997 en Malaisie, où l’antisémitisme n’est pas connu pour être particulièrement virulent (d’autant plus que très peu de juifs y résident) le premier ministre Mohammad Mahatir avait déclaré que la chute du ringgit (la monnaie nationale) et la crise financière qui a suivi, était le résultat d’un ” complot juif ” fomenté depuis New York. [source]

Aujourd’hui (et sans surprise), le site pro-iranien press.tv, rapporte les propos du porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, sur les problèmes du système financier américain qui s’expliquaient par « la mauvaise gestion administrative et financière et un mauvais système bancaire mis en place et contrôlé par le lobby juif », précisant que « celui qui a mis en place le système bancaire et financier américain et le contrôle est le lobby juif ». [source]

Information évidemment reprise par tous les sites fachos, notamment le plus grand forum suprématiste blanc : Stormfront. Info que l’on retrouvera très vite sur les sites rouge/brun type lesogres.org, et les sites conspirationnistes autour du 11 septembre, type reopen911 (si ce n’est pas déjà le cas).

L’ONG Anti-Defamation League s’inquiète de la résurgence des charges antisémites en période de crise économique, notamment à l’encontre de Lehman Brothers (d’origine lointaine juive).

The messages rail against Jews in general, with some charging that Jews control the government and finance as part of a “Jew world order” and therefore are to blame for the economic turmoil. [source]

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme disait Lavoisier…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *