Le Pen aurait financé Dieudo en 2007

Ca fait plus de 2 ans que je dénonce avec d’autres, les relations ambigües qu’entretiennent Dieudo et le Front national. Les adeptes de Dieudo soutiennent depuis le début que tout ça n’est qu’une cabale médiatique orchestrée par des officines mystérieuses (les sionistes) contre leur guru. Après l’histoire du parrainage d’un des gosses de Dieudo par Le Pen, les fanas de Dieudo ont tenté de lancer une campagne visant à dire en gros : Dieudo, il s’est bien foutu de votre gueule avec cette fausse histoire. Sauf qu’aujourd’hui, on apprend par le Parisien que les choses seraient allées beaucoup plus loin.

Le Front national aurait versé en 2007 quelque 60.000 euros à Bonnie Production, la maison de production de Dieudonné, selon Le Parisien du mardi 16 septembre. Le contrat porte sur la location d’un espace, le Théâtre de la Main-d’Or dans le XIe arrondissement de Paris, propriété de Bonnie Production. Un lieu qui a notamment servi à la formation des militants « pour obtenir les 500 signatures de maires nécessaires à la candidature du leader frontiste au scrutin présidentiel » selon Jean-Michel Dubois, vice-trésorier du FN. [Source]

Et moi qui me trouvais drôle en écrivant ce billet : Le Pen, bientôt un one man show au théâtre de la Main d’or
Le Pacs Dieudo Le-Pen est plus que consommé. Ceux qui défendent encore Dieudo aujourd’hui, doivent comprendre qu’ils sont des complices objectifs du FN (c’était déjà le cas depuis 2006).
Comment peuvent-ils se fourvoyer aussi longtemps et être aveugles à ce point ? Gageons qu’il y en aura encore pour meugler à la conspiration médiatique. Pathétique et prévisible. Je pense notamment à cet abruti de trolleur AJM qui pollue agoravox ou le JDD, avec ses déjections putrides (Et qui se dit ancien chercheur en Histoire médiévale, et diplômé de l’IRIS… quel mytho).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.