Ingrid Betancourt : polémique stérile autour d'un soi-disant mensonge

Je ne comprends pas bien où il y a polémique. On nous aurait menti sur le versement de millions de dollars par le gouvernement colombien aux Farcs pour la libération des otages.
Mais que je sache :
1. une opération d’infiltration et de retournement d’individus se fait avec du fric.
2. il existe déjà, depuis plusieurs années, un programme de réinsertion des paramilitaires repentis, qui comprend un pécule financier.
3. pour mentir sur ces sommes, encore faut-il que le gouvernement colombien ait nié les avoir versé.
Tout ça m’apparait être une polémique stérile et déplacée. L’important c’est que les otages soient libres, non ?
À vouloir douter de tout, on peut parfois tomber bas, très bas :

Cette Ingrid Betancourt, subitement « libérée par l’armée colombienne au terme d’une opération Barracuda» dont on ne connaîtra peut-être pas de si tôt la vérité sur le déroulement, cette Ingrid dis-je avais l’air de sortir d’un voyage tout frais compris au ClubMed. […] comment expliquer cette différence frappante entre une Ingrid amaigrie et mourante dans la jungle colombienne, et une Ingrid libérée tout rondouillette bien portant et frisant le double menton à sa descente d’avion ?

Celui qui a écrit ces quelques lignes est un cas extrême (de concentré de connerie).
Reste que cette parano malsaine se propage dans les milieux ultra-gauchistes. C’est vrai que dans leur esprit binaire, un conservateur colombien sauvant des otages des mains de leurs frères marxistes, ça rentre pas dans la bonne case.
Et là, je me couvre : oui le gouvernement colombien n’a pas tout dit, ni dit toute la vérité. Mais le résultat est là. Les otages sont libres alors je dis bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.