Cyclone Nargis : les sectes sur les starting-blocks ?

Standard

Une secte a par nature besoin de personnes en position de faiblesse. Or, quoi de mieux qu’un pays dévasté par un cyclone ? D’une pierre, deux coups : la secte étend son influence et s’offre une belle opération de comm’.
Me reviennent à l’esprit ces responsables de l’église scientologique, le coeur sur la main, venant en aide aux victimes du tsunami de 2004, et qui expliquaient pouvoir guérir les survivants grâce à la dianétique…

Meyers is healing the survivors, he says, employing the techniques he has learned from Scientology.
Source.

Au fait, la scientologie, c’est ça.
Rappelons ce que disait l’ancien président de la Mission interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives sectaires, Jean-Louis Langlais, en 2005 dans le Nouvel Obs :

On a aussi observé que les sectes démarchaient de plus en plus volontiers les victimes de catastrophes naturelles. Certaines organisations ont été très actives après l’explosion d’AZF à Toulouse. Ou plus récemment pour porter secours aux victimes du tsunami. Le mouvement scientologue a affrété un avion et établi une mission au Sri Lanka par exemple…
Source.

Verra-t-on Tom Cruise atterrir en hélico au milieu de la désolation birmane pour y porter la bonne parole ?
Cette inquiétude vaut évidemment pour toutes les sectes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *