La principauté de Monaco, une anomalie irritable ?

Le 7 aout dernier, c’est le Canard enchaîné de la semaine qui le rappelle, le procureur de Monaco a requis 6 mois fermes contre un certain Marc Giacone pour « offense au souverain », Albert II.

Son crime ? Avoir affublé le prince d’un nez rouge sur une photo. Nous ne sommes pourtant ni en Iran, ni à Cuba ni en Égypte ni au Maroc. Et pourtant. L’anomalie juridique, judiciaire, politique, sociale et fiscale, qu’est la Principauté de Monaco rivalise aujourd’hui avec les états liberticides de la planète.

Je ne pouvais donc que marquer ma solidarité pleine et entière avec l’irrévérencieux Marc Giacone en concoctant ce petit montage dont vous admirerez, je n’en doute pas une seconde, la subtilité :

Albert de Monaco aux wc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *