Darfour : ce 30 septembre, le génocide continuera-t-il à cause de l'antisionisme ?

Sudanese baby - via Flikr300 000 morts, 2 millions de Darfouris déplacés par le régime islamiste de Khartoum. Cela fait pas mal de temps que je m’interroge sans bien comprendre pourquoi certains milieux ultra-alters refusent de dénoncer les horreurs commises au Darfour au point d’en devenir des complices (en parole). Ils y verraient, avant toute chose, une opération de propagande sioniste contre les musulmans ou les noirs. Un quasi-mensonge mis sur pied par des lobbys juifs mystérieux pour culpabiliser ou décrédibiliser l’Islam. J’avais noté ce genre de logorrhée sur le site du candidat Dieudonné, lorsque le négationniste Serge Noith (alias Serge Thion) y signait un papier où je lisais ceci :

En réalité, il s’agit d’une vaste opération que nous voyons se déployer dans beaucoup d’autres domaines : elle est motivée par le besoin frénétique de mettre le mouvement noir sous contrôle sioniste.

NB : Serge Thion débute son torchon (sur le site du candidat Dieudo, j’insiste) par cette grosse vanne : Darfour…crématoire. Antienne qu’on retrouve souvent dans la nébuleuse rouge-brun-verte dont Dieudo est l’un des représentants en France.
Il m’a fallu attendre le Canard de cette semaine pour enfin comprendre d’où venait cet amalgame particulièrement dégueux.

Ce 30 septembre devait marquer un tournant décisif dans cette terrible histoire avec l’envoi de 20 000 casques bleus (en remplacement des 7000 de la force africaine d’interposition). Ces derniers n’arriveront pas à la date prévue. Pourquoi ?

Le Soudan, dirigé par le général Omar Al-Bechir, a refusé l’intervention onusienne, qu’il qualifie de « complot sioniste ayant pour but de démembrer le pays et de piller son pétrole »…

– Canard Enchaîné du 27 septembre 2006

J’espère que les ultra-alters me remercieront pour ce petit rappel.

C’est beau d’avoir comme référence un criminel contre l’humanité.

PS : le titre du papier du Canard : « Darfour, le pays où la vie vaut moins cher ».

PSS : et dire que pendant ce temps plutôt que d’aider ses frères noirs au Soudan, Kémi Séba et sa Tribu Ka relance un 3ème site haineux « antisioniste » (après sa juste condamnation, lundi dernier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.