Aparté avec Arnaud Dassier à la soirée Politique 2.0

Tristao vs DassierDe retour à la maison, comme beaucoup de blogueurs, après avoir assisté à une soirée originale sur le blog politique – Politique 2.0. J’ai pu, grâce à Natacha et Sacha sans qui je ne serais pas allé à cette soirée, saluer, et ce n’est pas rien à mes yeux, le très sympathique Christophe Grebert (monputeaux.com). J’ai pu aussi écouter des interventions parfois très intéressantes, notamment celle sur les relations qu’entretiennent les blogs politiques entre eux et dans la blogosphère (versac) ou celle du surprenant sénateur Alain Lambert. J’ai également eu l’occasion de saluer très courtoisement Loïc Lemeur, qui ne semble pas avoir trop mal pris ma caricature vidéobloguée de son interview de Nicolas Sarkozy. 😉
Et puis j’ai croisé Arnaud Dassier le responsable de l’e-communication politique de l’UMP… sans pouvoir me retenir de lui poser cette question : « Après avoir acheté le terme « racaille » dans Google, envisageriez-vous d’acheter le mot « Outreau » ? « . Après un moment de flottement, quelques remarques m’expliquant qu’Outreau est un événement médiatique et politique d’envergure national, qu’il n’y a par conséquent pas de raison de ne pas le faire, il conclue : « je n’y avais pas pensé, mais pourquoi pas « . Espérons ne pas lui avoir donné de mauvaises idées… et que ce que je croyais être une boutade ne devienne pas une réalité…

Maj 6 février (merci à inactinique pour le suivi) : Finalement oui… L’UMP a bien acheté « Outreau »…

Outreau/UMP

La conversation s’est ensuite nouée, cordialement je précise, autour des sarkospams : les emails promotionnels de l’UMP. Ces emails non sollicités dont Dassier est l’initiateur et que j’avais reçus comme des millions de français lors de la première vague d’envois massifs, m’avaient profondément choqué. Voir la politique utiliser les méthodes de comm’ que pratiquent les vendeurs de viagra ou de vibromasseurs sur le net, ça m’apparai(t)ssait dégradant pour la Politique. Après quelques échanges, il concède que cette campagne d’email UMP s’est jouée dans un espace juridique flou ou vierge. Mais qu’il n’avait simplement pas le choix, qu’il fallait de toute façon le faire. Une question de real politic en somme, précisant que si la loi ne l’interdit pas, pourquoi s’en priver? En quoi il a parfaitement raison : l’UMP n’est pas judiciairement condamnable dans cette affaire d’envois d’email politique, mais du point de vue de l’éthique ou de la morale, là il y a, selon moi, un gros problème. Enfin, il n’a pas semblé perturbé par le fait que si on suit cette « jurisprudence Dassier », on recevra très bientôt des mails non sollicités syndicaux, associatifs ou religieux… (Bientôt des spams scientologues ?) Franchement la politique mérite mieux.
Je rebondissais sur une autre question que je m’étais risqué à poser durant la conférence, m’interrogeant sur la nécessité de règles déontologiques pour la e-communication des partis politiques dès lors qu’ils s’expriment sur le net… Mais ça a fait « pshiit ». Memoire-vive.org, qui a l’oeil, m’a pris sur le fait sur son videopodcast collaboratif.
Au fait, en causant avec Dassier j’avais ce T-shirt sur moi. 😉

contre le sarkospam
Photo « Tristao vs Dassier » par Sacha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.