Twitter est aussi un relais pour les pirates

piratesLe Net va trop vite… pour le législateur. Alors que nos parlementaires s’attèlent à la très polémique loi Création et Internet (HADOPI), je mesure combien ils sont déconnectés de ce qui se passe sur la Toile. Il y avait déjà les pirates des tags que les juristes auront du mal à définir.  Voilà que je découvre que Twitter est aussi un outil de relais du piratage.

Télécharger les derniers films sortis en salle, c’est pas compliqué, il suffit de suivre les bons comptes : ceux qui relayent les liens qui permettent de récupérer les fichiers piratés.

Je pense au classique Mininova (un The Pirate Bay like) : http://twitter.com/Mini_Nova ou à isoHunt (en procès aux États-Unis et au Canada) : http://twitter.com/Iso_Hunt.

En étant tenus au courant très tôt de la mise en ligne d’un film, grâce à Twitter notamment, les internautes peuvent profiter de la vague, une période assez courte où il y a un maximum d’utilisateurs qui partagent le même fichier. Durant ce laps de temps la capacité de téléchargement est décuplé.

En voilà de nouveaux et passionnants sujets de réflexion pour nos législateurs… (et de prises de tête ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.