Les intégristes du pape, bis repetita

pape-chair J’apprends du Guardian que Benoit XVI vient de nommer évêque, le prêtre autrichien, Gerhard Wagner.
Ce dernier, nous rappelle le site, était convaincu que la mort et la destruction causées par l’ouragan Katrina étaient un châtiment divin [divine retribution] pour la permissivité sexuelle de la Nouvelle-Orléans et sa tolérance envers les homosexuels.
On se souvient peut-être aussi qu’en 2001, Gerhard Wagner avait lancé une campagne internationale contre le bouquin « Harry Potter », le présentant comme satanique et plein de formules et de sorts magiques…
[Quelqu’un peut-il allumer les Lumières svp ?]

L’argument du pape, c’est la recherche de la sacro-sainte unité. Mais comme le dit, Caroline Fourest :

Cette “unité » est rarement invoquée pour réhabiliter les théologiens de la libération excommuniés, ou même pour adoucir l’amertume des catholiques de gauche placardisés.

Franchement, s’il ne revient pas sur ces nominations d’obscurantistes, c’est l’unité de toute son église qu’il met en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.