Dieu n'habite pas à cette adresse

Standard

Vous vous souvenez peut-être de ce prisonnier roumain qui avait tenté d’attaquer dieu en justice pour rupture contractuelle, arguant que :

Lors de mon baptême, j’ai conclu un contrat avec l’accusé visant à me délivrer du mal. Or, jusqu’ici, ce dernier n’a pas honoré ce contrat, bien qu’il ait reçu de ma part différents biens et nombreuses prières

Aujourd’hui la BBC nous révèle qu’un sénateur du Nebraska, Ernie Chambers, s’est lancé dans une procédure judiciaire contre le Tout-Puissant parce qu’il aurait infligé “la mort, la destruction et la terreur à des millions d’êtres humains”.
Plutôt cocasse me direz-vous. Mais ce qui l’est encore plus, c’est que le juge a rejeté sa plainte au motif, tenez-vous bien, que la partie adverse (en l’occurrence dieu) devait pouvoir être jointe pour lancer la procédure :

Judge Marlon Polk said in his ruling that a plaintiff must have access to the defendant for a case to proceed

Le sénateur hésite encore à faire appel, mais reste convaincu que si dieu est omniscient, il doit être parfaitement au courant de l’action menée contre lui. Pas besoin d’un accusé-réception. Ben si.

Si quelqu’un a l’adresse postale de dieu, merci de partager.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *