Pour Benoit XVI, dieu serait une question scientifique

Je suis descendu tout à l’heure dans le 5e pour voir l’ambiance de cette visite papale. En écoutant la retransmission du message pontifical, je suis tombé sur ce passage qui m’a intrigué.

Extrait de l’intervention du pape Benoit XVI qui s’est tenue vers 17h30 au Collège des Bernardins dans le 5e à Paris.

Une culture purement positiviste qui renverrait dans le subjectif, comme non scientifique, la question concernant dieu, serait la capitulation de la raison, le renoncement à cette possibilité plus élevée, et donc un échec de l’humanisme dont les conséquences ne pourraient être que graves…

Faudra un jour qu’on m’explique en quoi dieu ou le surnaturel serait une question qui relève des sciences… Si c’était le cas on pourrait lui appliquer une grille de lecture scientifique. La résurrection de jésus, le serpent parleur d’Adam et Eve, l’immaculée conception, la multiplication des pains, relèvent-ils du domaine des sciences ?
Non. Seule la foi (qui est à mes yeux une capitulation de la raison) permet d’assoir ce type de croyances, pas la science.

Si on devait pousser jusqu’au bout l’idée du pape, on ferait rentrer dieu dans les salles de classe de sciences.

PS : j’entends sur iTELE que seul Nelson Mandela a reçu un accueil d’État comparable à celui du pape.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.