Le jeu Spore et le créationnisme

Standard

Après les Sims, le créateur de jeu Will Wright vient de lancer son nouveau jeu vidéo «Spore». Basé sur un principe évolutif, Spore propose de créer des entités vivantes et de gérer leur évolution du microscopique à macroscopique. Bon, je ne suis pas là pour faire de la pub à un jeu que je n’ai même pas essayé. Non, ce qui m’intéresse ici c’est les réactions qui se font jour autour le jeu.

Outre la récente polémique liée au système de protection excessive du jeu (DRM), c’est du côté créationniste que les réactions sont les plus surprenantes.

D’un côté, si je m’en tiens au site antispore.com :

Le jeu “attaquerait les valeurs chrétiennes” et “chercherait à convertir nos enfants à l’évolutionnisme” [source]

Diable ! Rien que ça ?
Si le site américain n’est pas un fake, on pourra s’attendre à ce que Sarah Palin en fasse un argument de campagne. 😉

De l’autre côté, le Discovery Institute, organe de propagande du design intelligent (avatar sophistiqué du créationnisme) croit au contraire voir la preuve de ses théories dans le nouveau jeu :

Tout le monde peut constater que Spore n’a pas vraiment de rapport avec le mécanisme darwinien, il a plus à voir avec le design intelligent [source]

Qu’ils soient pour ou contre, le jeu ne laisse vraisemblablement pas les créationnistes indifférents.

Le créateur du jeu, Will Wright, semble quant à lui avoir une position ambiguë sur la question, ce qui ne va pas éclaircir le débat :

Ce jeu n’est définitivement pas un univers créationniste. Vous pouvez néanmoins dire qu’il a des aspects de design intelligent. [source]

Question du jour : Spore a-t-il été créé par la main de l’homme ou par dieu (qui aurait inspiré son créateur) ? 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *