Quid de l'après JO de Pékin ?

Standard

Je n’aurai quasiment rien vu de ces Jeux. Pas tant par boycott télévisuel que par désintérêt total pour la chose. Je reste surpris néanmoins par la puissante machine médiatique qui s’est mis en branle juste après les cérémonies d’ouverture. J’avoue que je m’attendais à ce qu’au moins un athlète fasse un geste symbolique fort comme en d’autres temps. Mais rien. La Chine aura gagné plus de médailles d’or que jamais auparavant. Et c’est tout. Mission accomplie. Je note en passant que les autorités chinoises ne comptent que les médailles d’or. Comme si la seconde ou la troisième place était honteuse. L’esprit des JO n’est décidément pas passé par là. Si tant est que cet esprit existe. En attendant, le bilan droit-de-l’hommiste est quasi nul.

Puissance économique galopante, la Chine a voulu se présenter aussi comme une puissance politique bienveillante. Les médailles d’or sont ici plus difficiles à décerner. Aussi triviaux qu’ils puissent paraître en comparaison de l’ampleur de l’entreprise, les multiples incidents qui ont émaillé ces dix-huit jours, les petits mensonges, les manifestations impossibles, la farce des “espaces de protestation” restés déserts, les opposants éloignés, les étrangers expulsés, les journalistes malmenés, la capitale aseptisée, sans parler de la remise au pas du Xinjiang et du Tibet, continuent de mettre en doute cette image. Il ne faut pas minimiser les progrès réalisés en Chine – notamment la liberté d’expression croissante sur Internet et l’émergence d’une société civile. Il ne faut pas non plus oublier l’exigence de démocratisation. Le Monde du 26/8/08

Et vous, avez-vous suivi les JO ? Votre bilan ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *