Des fiches nazies contre les charognards de la mémoire

Standard

50 millions de fiches cartonnées concernant 17,5 millions de personnes et méticuleusement mis sur pied par les nazis sont dorénavant accessibles au public.

«On a ici la preuve écrasante que l’holocauste a existé, insiste Paul Shapiro, le directeur du centre de recherches du mémorial de l’Holocauste de Washington, qui militait depuis des années pour l’ouverture des archives aux historiens. Dix-sept millions de personnes ont été tués ou victimes du travail forcé. Quel meilleur argument à jeter à la face de quelqu’un comme le président iranien, qui prétend qu’il y a tout au plus eu peut-être quelques milliers de victimes ?» [Via Libération du jour]

Une initiative à saluer à l’heure où le vieux chef frontiste bien de chez nous, remet le plat sur le “détail” des chambres à gaz.

«L’ouverture des archives permettra enfin de se livrer à un véritable travail de recherche sur certains groupes de victimes telles que les homosexuels, sur lesquels on ne sait aujourd’hui encore presque rien», estime pour sa part le directeur de la Fondation des lieux de mémoire du Brandebourg. [ibid]

Il faudra étendre ce travail aux homos d’Iran qui “n’existent pas“…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *