Quid d'Emmanuel ?

« Ce gamin est à moitié à nous, à moitié à eux », aurait dit le chef historique des FARC, Manuel Marulanda
Le Monde du 4 janvier 07

Cette phrase m’est revenue à l’esprit à la libération de Clara Rojas et Consuelo Gonzales. 3000 autres otages attendent encore dans l’enfer amazonien.
Les FARC ou l’horreur idéologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.