Arche de Zoé : un procès contre l'immigration ?

… cette émigration massive vers les pays d’Europe des forces vives du continent […] n’est-elle pas le signe d’un manque d’amour des citoyens africains pour leurs patries ? […]
Cette frénésie chez certains Noirs d’Afrique de vouloir troquer leur nationalité voire leur identité au profit de celles de certains pays occidentaux ne participe-t-elle pas aussi à cette déliquescence de la souveraineté des Etats africains ?
Ayaovi Agbobli, dans une Tribune sur l’Arche de Zoé (Libération du jour)

Si des africains viennent mourir sur nos côtes européennes, ce n’est pas pas par désamour de leur patrie, ni par défaut de souveraineté de certains états africains. Mais parce que ces individus n’en peuvent tout simplement plus de vivre là où ils vivent, de subir des injustices, des agressions, des discriminations, des famines ou la guerre.

Cette affaire de l’Arche de Zoé est en train d’alimenter un discours angélique sur la souveraineté des états africains, dont les premières victimes seront les immigrés eux-mêmes. Et ça me désole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.