L'ex-président Khmer rouge sera défendu par Me Vergès

Standard

Alors qu’on assiste à la 5e arrestations d’un ancien dirigeant Khmer rouge par le tout nouveau tribunal spécial de l’ONU (créée pour juger les crimes commis au Cambodge de 1975 à 1979), voilà que le nom de Vergès fait surface. Qui pouvait bien défendre l’ancien président Khmer rouge, Khieu Samphan, inculpé de crimes contre l’humanité, si ce n’est quelqu’un de proche :

Khieu Samphan, qui a étudié en France, et Jacques Vergès s’étaient connus dans les années 1950 à Paris où ils fréquentaient tous deux les cercles marxisants du mouvement anti-colonialiste.

Parmi les anciens clients célèbres de Jacques Vergès figurent les terroristes Carlos et Anis Naccache, ainsi que le nazi Klaus Barbie. (via l’AFP)

Encore un joli trophée à mettre sur sa cheminée à côté des autres…
Si avec ça, il ne passe pas chez Ardisson, on pourra dire qu’il aura tout essayé.
Pour une intéressante mise en perspective, jetez un oeil à notre reportage tourné en décembre dernier au Cambodge sur blogtrotters.fr.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *