Le Vatican y va un peu trop Franco

498 « martyrs » des « persécutions religieuses » de la guerre civile espagnole (36-39) viennent d’être béatifiés par Benoit XVI. Soit.
Je rappelle simplement que :

• le pape de tous les catholiques opère ainsi un tri entre ses ouailles puisque qu’aucun prêtre basque (qui furent fusillés par les franquistes) n’est sur cette liste ;
• cette guerre a fait plus de 500 000 morts (une majorité côté républicain) ;
• 25% des instituteurs furent assassinés par les nationalistes ;
• en 1937, durant l’exposition universelle de Paris, alors que Picasso décorait le pavillon de la République espagnole, le Vatican renoncera à son propre pavillon pour le céder à l’Espagne nationaliste de Franco…

Tout ça pour dire que je trouve cette cérémonie clivante, inappropriée et partisane.

(Je rebondis sur l’excellente chronique d’A. Adler de ce matin sur France-Culture)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.