tv-links.co.uk : le "facilitateur" de trop ?

Standard

C’est un des symboles du streaming video illégal qui vient de tomber (un de ces “pirates du tag” dont je parlais ici). Le responsable du site tv-links.co.uk, un jeune britannique de 26 ans a été arrêté jeudi dernier et son site est depuis en rade. Pourquoi ? Pour avoir mis des liens illégaux sur son site. Pas du contenu, qu’on s’entende bien, mais de simples liens (http://www) pointant sur des videos illégalement hébergées sur de grosses plateformes de partage video, type youtube ou dailymotion. Il aurait “facilité l’atteinte au copyright sur l’internet” [facilitation of copyright infringement]. Si cette jurisprudence venait à s’étendre (via la directive européenne sur la propriété intellectuelle d’avril dernier par exemple), on serait pénalement responsable des liens qu’on signale sur nos blogs.

Le problème, c’est qu’on sait où ça commence, mais on ne sait pas où ça finit.
Faudra-t-il que chacun d’entre nous fasse une enquête sur chaque lien qu’il cite ?  Faire une veille systématique de tout lien sortant ?

Et jusqu’où irait cette responsabilité ?
Si je livre ici le lien d’un billet contenant une liste de liens semblables à ceux du défunt tv-links.co.uk, qui eux-mêmes renvoient aux films illégalement hébergés sur youtube, serai-je potentiellement condamnable ? 😉
Le problème au final n’est-il pas plutôt du côté de ceux qui hébergent illégalement ces videos ?

En attendant, si la justice commence à y mettre son nez, elle aura fort à faire avec l’arrivée d’un acteur de poids : la Chine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *