Les nouveaux usages de la TVperso lancée par Free à l'épreuve du CSA

Standard

Étrangeté que ce nouveau service qu’a lancé Free, il y a quelques semaines. Je l’ai découvert récemment et intrigué, j’ai voulu essayer (voir plus bas ma vidéo).

TVperso puisque c’est son nom, permet à chaque abonné de Free d’émettre de chez eux du contenu visionnable par tous les autres abonnés sur leur propre télévision. Cerise sur le gâteau, TVperso autorise le live !

Ca reste assez expérimental. J’ai pu voir des personnes qui testaient le service de chez eux dans leur salon, avinés et dansant sur de l’eurotrash. Inquiétant et fascinant. Pire que le Loft ? D’autres essayent plus intelligemment de s’approprier le service de façon originale en jouant sur l’interactivité.

Reste que l’essentiel du contenu est pompé sur des chaines de télévisions existantes, ou sur le net, avant d’être diffusé live (ceux que certains dénoncent en espérant une télétiquette). Ce contenu illégal, le CSA devrait avoir du mal à le laisser passer. Sauf que… Est-ce bien son rôle ? S’agit-il bien d’un problème relatif à télévision ? au net ? Difficile de distinguer les médias les uns des autres dans ce que Francis Balle appelait prémonitoirement le digital melting pot

En attendant, le CSA s’intéresse à la diffusion pornographique en live sur TVperso (tout un programme).

L’arbre qui cache la forêt ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *