On ne change pas les régles du jeu avant de jouer

Standard

Je trouve très moyen que Sarkozy annonce juste avant le 14 juillet qu’il ne reconduira pas la tradition républicaine de la grâce présidentielle. Il aurait dû, à tout le moins, annoncer qu’il la supprimerait l’an prochain.

Si je peux comprendre sa décision, je ne peux m’empêcher de penser à tous ceux qui sont incarcérés et qui attendaient avec un espoir ténu de se faire gracier (sauf crimes graves). Passer l’été en taule (la pire des périodes carcérales) alors qu’ils rêvaient d’un avenir meilleur (comme la grâce leur laissait entrevoir), qu’ils avaient pris des résolutions de ne peut-être plus recommencer, voilà qui ne peut qu’alimenter les frustrations d’une population psychologiquement sous tension.

Et les prisons ne sont-elles pas déjà surpeuplées ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *