Colgate et l'Académie française ?

Il y a des fulgurances comme ça qui nous viennent dont ne sait où. Il aura fallu que je sois à mille lieues de chez moi, en Turquie pour qu’enfin les choses se révèlent à moi.

J’étais en train de me laver les dents (sans penser aux présidentielles… quoique), les yeux enfarinés. Lorsque soudain, j’ai eu cette illumination, la bouche pleine de dentifrice : je sais enfin pourquoi les académiciens ont introduit le terme courriel !

Cliquez pour agrandir
Doux pour l’email ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.