Préférence nationale : "Pour nous, la priorité c'est le cochon" ?

C’est la particularité des zones marécageuses brunes. Vous marchez en pleine bouillie. Bouillie idéologique s’entend.

Ambiance.

J’étais devant la Mutualité à Paris cet après-midi lors de la tenue du meeting préprésidentiel du candidat De Villiers. J’aurais bien voulu y assister, mais la porte m’est restée fermée (ils ne m’ont pas accrédité comme blogueur les vilains ;).

Je suis donc resté devant l’entrée lorsqu’a commencé une minimanif. Je me suis d’abord dit que c’était des militants de gauche antidevilliers. J’ai dû me raviser. Point de « gauchistes » ici. C’est en fait sur sa droite que le MPF s’est fait houspiller. Plus précisément par le groupuscule d’extrême droite SDF (Solidarité des Français), celui là même qui avait lancé la fumeuse « Soupe au Cochon » (saveur « préférence nationale »). Condamnée par le Conseil d’État, la Soupe discriminante était difficile à avaler, tant le non-dit raciste y était évident. Indigeste donc, même pour De Villiers qui n’a pas goûté le projet culinaire xénophobe de ses enfants illégitimes. Et ça, pour les trublions groupusculaires, ça passe pas.

Ainsi donc s’étaient-ils donné rendez-vous devant le meeting de De Villiers pour défendre leur soupe et expliquer que pour eux : « c’est le cochon la priorité ». Belle préférence nationale. Et quand je l’entends, j’aurais plutôt tendance à le croire.

Uncut.

Erreur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.