Clearstream et PMF ? Aucun rapport.

Les médias ressassent depuis plusieurs semaines maintenant, le même parallèle étrange. L’affaire Clearstream serait le pendant de l’affaire dite « des fuites » à laquelle mon grand-père dût faire face en 54. Pour faire court, des informations importantes et confidentielles furent transmises sur l’Indochine au PCF de l’époque. Des noms circulèrent dont celui de François Mitterrand (alors ministre de l’Intérieur de Mendès) comme pouvant être à l’origine des fuites. PMF lança alors une enquête comme sa fonction de président du Conseil l’y obligeait (moralement du moins). Mitterrand sera blanchi et PMF volera d’ailleurs à son secours lorsque celui-ci sera harcelé au parlement – ce que l’on oublie un peu rapidement. «Il [PMF] faisait son métier. Je ne l’ai jamais tenu pour déloyal», dira-t-il quarante ans plus tard à son biographe, Jean Lacouture en évoquant cette affaire. Eut il s’agit d’un membre de sa propre famille qu’il aurait agi de la même manière. Photo/PMF/gvt 54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.