Wired, Netizen ou Technikart Futur ?

Standard

Couv. de WiredCa y est, après des mois (enfin 2) d’attente, à croire qu’on peut être le plus hi-tek de la planète et ne pas forcément être super rapide… je recevais donc mon premier exemplaire papier de la revue fetish WIRED. Pour ceux qui connaissent, oui la revue existe depuis des années (Howard Rheingold) qui ne m’est plus tout à fait étranger a participé à son éclosion électronique). Pour ceux qui ne connaissent pas encore, eh bien, si vous lisez l’anglais et que le futur vous intéresse, courrez-y vite. Mes posts rapportent souvent des infos insolites qui proviennent de chez eux.

Alors, comme il existe pour les fanas de mac des sites dédiés au rituel du désembalage de leur ordinateur à la maison, je me suis dit que ce serait amusant de faire pareil mon mag Wired (et puis c’est vrai que je suis tout content!). La revanche du lo-tek contre le hi-tek. Un retour au papier à l’heure du rush numérique. Mouvement pas si absurde quand on voit ce que la blogosphère peut générer avec notamment cette première “mondiale” (bon c’est un peu too much mais c’est comme ça qu’il est présenté dans les médias) Netizen, le mag des blogs. J’imagine d’ici ce que donnera la première émission de TV nourrie par la podosphère (l’univers des blogs… videos) 😉 A suivre donc, en attendant je vais dévorer, la larme à l’oeil, mon premier Wired papier. Enfin !

J’en parle, j’en parle et je ne l’ai même pas encore lu 😉 Je me suisCouv. de Technikart Futur toujours demandé pourquoi il n’existait pas d’équivalent en France. C’est étrange… Et puis j’ai rencontré Olivier Malnuit de Technikart (l’olivier de l’affaire Danone !) et en passant par leurs locaux à Bastille, il m’a donné un exemplaire de Technikart Futur. Ce nouveau mag est, je dois le dire, très digest, un peu provok, branchouille et au final agréable à lire. Si il y a un pendant à Wired aujourd’hui à mes yeux, c’est bien lui. Sauf que… c’est un hors-série annuel… C’est bien dommage. Pour ceux que ça tenterait, il doit encore en rester en kiosque (déc/jan).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *